DescriptionObjectifDates-clésFinancementsPartenairesDécouvrir

Territoire concerné : anciens terrains Kodak

Impact sur la ville : transformation de 14 ha en plein quartier pavillonnaire et au bord du Canal ; nouvel espace vert, nouveaux équipements publics pour l’ensemble des Sevranais.

Description du projet : création d’un espace vert d’environ 8 hectares. Il s’agit d’un parc en pente douce, une « plage verte » descendant vers le Canal, proposant un paysage différent selon le débit des eaux. Le projet de nivellement, nécessaire au stockage des eaux de pluie, marque profondément la topographie du parc, fonde sa composition et son image mémorable, autour de la mise en scène du cycle de l’eau urbaine. Deux promenades publiques (mail Victor-Hugo et terrasse du canal de l’Ourcq) développent des situations spectaculaires en balcon sur le parc et en panorama sur la ville. Des îles et méandres ponctuent le parc, alternant microreliefs dunaires jardinés et promenades en creux. Les mares et marais en micro-terrasses successives descendent progressivement vers le cœur du parc. Le grand bassin et la digue-promenade représentent le point bas du parc.

Liens avec le Grand Paris : il s’agit d’un ensemble d’équipements métropolitains en rive du canal de l’Ourcq et près de la gare RER et future gare du Grand Paris de Sevran-Livry. Sa proximité avec le Parc de la Poudrerie incite à développer une vision complémentaire pour le développement du territoire.

 

Lancement : premiers travaux en 2009 (parvis des écoles)

Livraison : horizon non encore fixé pour la livraison définitive

Etat d’avancement : travaux de réaménagement de l’avenue Victor-Hugo en cours

16 millions d’euros

PORTEUR DU PROJET : Ville de Sevran

CHEF DE PROJET/REFERENT VILLE : Silvia Devescovi

PARTENAIRES

  • internes DGST (différent services)
  • externes Conseil Général 93

La Maison de l’image et du signe de Sevran et Terres de France se sont associées au printemps 2014 pour proposer un  parcours numérique sur les traces des anciens ouvriers de l’usine KODAK.

Klaus Fruchtnis, artiste multimédia, proposait de suivre un parcours de codes QR installé dans la friche pour découvrir des témoignages collectés auprès des anciens ouvriers de l’usine Kodak, qui ont pris la forme de vidéos, de sons, de photos ou de textes. Munis de votre smartphone, et d’une carte, vous exploriez ce circuit géolocalisé qui prenait la forme d’une véritable balade patrimoniale du site…

Visionner les vidéos